Trouver son « Pourquoi ? »

Lors de l’Etape 1 de son Personal Branding, on cherche à définir sa « Vision Idéale du Monde » (ou sa Vision Professionnelle, cela dépend de son projet) et j’ai déjà écrit pas mal de choses là-dessus. Mais j’ai constaté que c’est souvent un sujet compliqué pour les personnes que j’accompagne, que ce soit en coaching individuel ou en formation.

Pourtant, c’est vraiment important de prendre conscience de sa Vision (et aussi de sa Mission) si on veut développer sa Marque Personnelle et pas juste faire de la com sur soi. Ce qui n’est vraiment pas la même chose.

Aujourd’hui, tout le monde peut, et a les moyens de, communiquer sur lui. Chacun a accès à des outils numériques qui lui permettent de se mettre en scène et en avant, depuis un simple smartphone. Mais ça n’est pas du Personal Branding.

Le fait de communiquer ne suffit pas à développer sa Marque, son Empreinte, personnelle. Je pense même que si on ne se donne pas la peine de réfléchir au sens de ce que l’on fait, ça n’a pas d’intérêt de communiquer sur soi d’un point de vue professionnel, parce que ça ne touche pas réellement les gens que l’on cherche à atteindre pour se faire reconnaître. C’est juste valorisant pour soi. Rassurant, même.

L’acte de communiquer ne devrait pas aller dans un seul sens. Communiquer, c’est échanger, c’est créer des relations, générer de l’intérêt chez l’autre. Finalement, communiquer, c’est plutôt quelque chose d’intime. Surtout lorsque le sujet c’est soi.

Lorsqu’on se contente de publier des trucs sur les médias sociaux, sans prendre soin du sens que l’on donne à sa communication, c’est comme arpenter l’avenue des Champs Elysée avec un haut-parleur en période estivale en espérant que quelqu’un va s’intéresser à ce qu’on raconte. Vous voyez l’idée ?

Si vous voulez vraiment que les gens s’intéressent à vous et qu’ils manifestent de l’intérêt pour ce que vous faites, vous devez partager quelque chose avec eux. Là encore, le mot « partager » implique l’autre. Ça n’est pas à sens unique (partager ne veut pas dire « poster »). Partager sa Vision, ses valeurs, ses passions, ses inspirations, oser parler de sa mission, du sens que l’on donne à son travail.

Depuis quelque temps, il y a une rumeur qui circule comme quoi les algorithmes des Réseaux Sociaux ont changé et qu’on n’est plus autant visible qu’avant dans sa communauté. Mais ça n’est qu’en partie vrai, car en réalité, le problème vient des gens qui voudraient que l’on s’intéresse à ce qu’ils postent, sans rien donner en échange.

Les Médias Sociaux, c’est comme dans la vie. On a du mal avec les personnes qui parlent d’elles tout le temps, mais qui en réalité ne s’intéressent pas vraiment à nous. Au début, lorsqu’on fait leur connaissance, on est curieux, alors on les écoute. Et parfois, elles ont vraiment des trucs intéressants à dire. Mais à la longue, ça devient lassant et on finit par s’en désintéresser parce qu’il n’y a pas de réelle interaction avec elles.

Ce qu’il faut pour nourrir des relations durables, c’est créer du lien avec les membres de son réseau (tant au niveau pro que perso). Et si on veut qu’ils s’intéressent à nous, on doit s’intéresser à eux. Mais voilà ! C’est bien plus facile de publier, que de prendre le temps de s’intéresser aux autres. Et on a tout intérêt par être motivé par autre chose que par une curiosité bizarroïde, pour ne pas dire malsaine, qui se contente de regarder, sans jamais s’impliquer.

Donc, récapitulons. Si vous voulez développer votre Marque Personnelle et faire en sorte que les autres s’intéressent à vous, vous devez partager quelque chose qui a du sens. Ou alors, vous pouvez dévoiler une partie de votre corps pour obtenir des likes, ou vous plaindre des horreurs de ce monde, ça marche aussi, mais bon, ça n’est pas le sujet ;o))

Lorsque je demande aux gens de définir leur Vision, ils me disent bien souvent qu’ils n’en ont pas. Surtout lorsqu’il s’agit de salariés. Ils disent qu’ils font leur job pour gagner de l’argent. Qu’ils ont accepté les opportunités qui se présentaient à eux et que d’une certaine façon, ils n’ont pas eu le choix. Ce qui est peut être vrai d’une certaine façon. Mais lorsqu’on y regarde de plus prêt, de vraiment prêt, on y trouver du sens. Même s’ils se sont laissés inspirer par ce qui s’est présenté à eux.

Ce qui ne veut pas dire qu’on doit chercher à tout prix à donner du sens à ce qui n’en aurait pas. Et dire le premier truc qui nous passe par la tête, parce que ça sonnerait totalement faux. Vous savez, un peut comme les valeurs que l’on finit par donner lors d’un entretien d’embauche pour faire bonne figure, parce qu’on ne s’est pas vraiment posé la question. Ou pire, pour dire ce qu’on pense que les recruteurs attendent de nous.

Non, je parle d’une vraie Vision, d’un idéal que vous n’atteindrez peut-être jamais, mais qui vous donne envie de vous lever le matin. La raison pour laquelle vous faites ce que vous faites, votre POURQUOI ?

Quand on ne sait pas POURQUOI vous faites les choses, c’est déprimant, parce que ça n’est pas motivant. Très vite on devient comme un petit robot qui fait les choses par nécessité, mais sans conviction… Et même s’il est nécessaire de gagner sa vie et que beaucoup sont en galère parce qu’ils n’arrivent pas à joindre les deux bouts. Si chacun se donnait la peine de s’interroger sur ce qu’il est venu faire sur cette Terre, il aurait accès à une forme d’énergie qui lui permettrait d’aller de l’avant et je dirais même, d’aller au-delà des obstacles qui se trouvent sur son chemin.

Cette histoire de Vision, ça n’est pas un délire de cadre supérieur qui cherche à gravir les échelons dans sa boite et prendre en main sa carrière. Tout le monde à besoin de savoir POURQUOI il fait les choses ou pourquoi il bosse. C’est ce qui nous permet de nous sentir vivants.

Mais revenons à notre stratégie de communication personnelle et voyons comment définir son POURQUOI ? et aussi son COMMENT ?

Personal Branding et vision personnelle

POURQUOI ? = VISION
COMMENT ? = MISSION

Mon Pourquoi ?

Je vous propose de vous poser dans un coin tranquille et de vous demander :

  • Pourquoi faites-vous ce que vous faites ?
  • Pourquoi vous levez-vous le matin ? (En dehors du fait que vous voulez payer vos factures ;o) )
  • Quelle empreinte souhaitez-vous laisser derrière vous quand vous ne serez plus de ce monde ? (Malheureusement, ça finira par arriver)
  • Qu’est-ce que vous voulez que l’on dise de vous ?
  • Qu’est-ce qui vous dérange dans ce monde et que vous aimeriez réparer ? (Même s’il vous faudrait plus d’une vie pour le faire)

Ça y est, vous le tenez ? Vous avez votre POURQUOI ?

Peut-être pas encore, mais je vous assure que c’est en restant focalisé sur la question que vous trouverez la réponse. Surtout si vous n’êtes pas habitué à faire ce genre d’introspection.

Mon Comment ?

Passons au COMMENT ? Parce que ça va de pair. Sinon, vous risquez de ressentir une certaine frustration.

Le Comment ? concerne votre manière bien à vous de faire les choses, grâce à vos talents et à vos compétences. Demandez-vous :

  • Quels sont vos forces, vos atouts ?
  • Dans quels domaines excellez-vous vraiment ? (Parfois, il faut chercher en dehors de vos compétences professionnelles. On oublie souvent ses talents relationnels ou situationnels. Regardez si ça n’est pas par là que se trouve votre réponse)
  • Pour quoi êtes-vous doué.e ?
  • Qu’avez-vous accompli et qui vous a rendu fier.ère de vous ?
  • Qu’est-ce qui vous semble facile, mais qui visiblement ne l’est pas pour les autres ? (Bien souvent, nos talents sont transparents, parce qu’on y est habitué)
  • Quand on vous fait un compliment, qu’est-ce qu’on vous dit généralement ?

Contrairement au POURQUOI ? qui est très personnel et que vous ne réussirez à comprendre que si vous plongez au cœur de vous-même, vous pouvez demander aux personnes qui vous entourent de vous aider à réfléchir à votre COMMENT ? Parfois, c’est même évident pour les autres. Surtout pour ceux qui vous connaissent intimement. Alors, n’hésitez pas à les mettre à contribution. Ça peut même faire l’objet d’un échange : je te parle de tes talents et tu me parles des miens :o)

J’en fais quoi de mon POURQUOI ? et de mon COMMENT ?

Vous pouvez par exemple commencer par réfléchir à ce que vous dites lorsque vous vous présentez à l’oral en prenant soin de dire sur ce qui vous anime vraiment.

Généralement, lorsque les gens le font, ils commencent par dire ce qu’elles font en donnant leur poste, comme si leur profession signifiait quelque chose :  « Bonjour, je suis Ingénieur en télécommunication… », « Bonjour, je suis assistante marketing… ». Non seulement il y a des tonnes de gens qui font la même chose, mais ça ne veut rien dire, ça ne parle pas d’elles. Bref, ça n’a aucun intérêt. Mais ça rassure, ça donne bonne figure.

Ce que je vous suggère, c’est de commencer par dire pourquoi vous faites les choses :

« Passionnée par l’aventure humaine depuis mon plus jeune âge, je suis convaincue que chacun d’entre nous est le héros de sa propre légende et qu’il a un rôle déterminant à jouer dans sa communauté, mais que malheureusement, il est rarement au courant. (Pourquoi ?) »

De continuer en révélant comment vous le faites :

« Alors, je cherche à inspirer les autres et à ouvrir en eux des champs de possibilités, afin que chacun ose prendre sa place et trouve son équilibre. (Mon comment ?) »

Pour terminer par dire ce que vous faites :

« En animant des séminaires, des conférences et en écrivant des livres sur le développement personnel et professionnel. (Mon quoi ?) »

Je suis « Révélatrice de talents et metteuse en scène de personnalités » (Mon titre professionnel. Je pourrais aussi dire « Consultante, formatrice et coach en Personal Branding, mais c’est moins fun ;o) )

Et après !?!

Et une fois que vous aurez trouvé ce qui vous inspire vraiment, vous pourrez réfléchir à ce qui peut inspirer les autres et construire votre ligne éditoriale autour de cela, afin de communiquer au travers de votre POURQUOI et de votre COMMENT.

Ça peut vous paraître bizarre, de regarder les choses sous cet angle, mais voyez-vous c’est un peu comme si vous étiez un artiste peintre. C’est à travers votre style personnel et la gamme de couleur que vous utilisez que vous vous faites reconnaître et tant que vous n’aurez pas défini cela, vous restez dans l’anonymat.

Si vous voulez vous démarquer, vous devez savoir expliquer pourquoi vous faites les choses…

Alors, c’est à vous de jouer ! Et si vous avez des questions, n’hésitez pas à me contacter. Je me ferai un plaisir de vous renseigner.

 

Si vous êtes un entrepreneur ou je vous invite à regarder la vidéo de Simon Sinek, le concepteur du WHY? en cliquant ICI. Mais ce qu’il dit s’adresse en fin de compte à tout le monde.

©PascaleBaumeister – Tous droits de reproduction réservés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.