Comment réaliser ses ambitions ?

Des projets, nous en avons tous… quelle que soit la taille de nos ambitions. Mais, la question qui se pose, c’est : comment faire pour aller au bout et réussir ?

Difficile d’y répondre en quelque ligne, mais voici quelques points essentiels qu’il est bon de se rappeler.

Tout d’abord, vous savez bien que sans actions, rien ne se réalise. Quels que soient nos désirs, si nous voulons qu’ils deviennent réalité, nous devons faire en sorte d’avancer chaque jour vers notre objectif, même si nous ne faisons qu’un petit pas à chaque fois, car c’est la constance qui donne toujours les meilleurs résultats. C’est aussi cette constance qui est souvent la plus difficile à mettre en place, parce qu’à travers les vies stressantes que nous menons, il est facile de se retrouver dans un tourbillon d’actions stériles, mangeuses de temps et d’énergie, qui finissent par nous détourer de nos objectifs. Alors, agir OUI ! Mais pas n’importe comment !!!

Il nous faut poser des actes réfléchis… Et, bien évidemment, prendre le temps de construire une véritable stratégie. Pour cela, nous devons faire appel à notre imagination, parce que c’est par là que tout commence. Mais si on veut remonter encore d’un cran, je dirais que c’est notre intention qui est réellement la source de tout… notre désir.

Alors, la première question que nous devrions donc nous poser dès que nous avons un projet en tête, c’est :

« QUELLE EST MON INTENTION ? »

Que voulez-vous réaliser exactement ? Pour quelles raisons voulez-vous le réaliser maintenant ? Qu’est-ce qui est à l’origine de votre projet ? Que cherchez-vous à ressentir en réalisant ce projet ? Qu’est-ce que ce projet va vous apporter ?… Toute une série de questions qui vous permettront de clarifier votre intention.

Tout voyageur à besoin d’une intention avant de partir sur les routes, même si son souhait est de se détendre ou de se laisser porter par les expériences qui s’offriront à lui, c’est une intention 😉

Quand notre intention est parfaitement claire, cela déclenche en nous quelque chose d’important : de la motivation… Qui n’est autre que le carburant qui nous permettra de braver tous les obstacles qui pourront se mettre entre nous et nos ambitions, et qui nous aidera aussi d’être constant.

Puis, vient le moment de faire appel à notre imagination… et pas seulement pour construire notre plan d’action. Aussi, pour imaginer des solutions, chaque fois que les choses ne sembleront pas se dérouler comme nous le souhaiter.

Chacun d’entre nous possède cette imagination… Elle est dans notre ADN. Enfant, nous l’utilisions aussi souvent que nos poumons se remplissaient d’air lorsque nous respirions. Nous sommes programmés pour trouver des solutions aux situations que nous confrontons.

Nous gagnons beaucoup lorsque nous prenons le temps de nous connecter à la source d’inspiration qui est en nous. Quitte à nourrir cette inspiration avec des d’éléments extérieurs, car notre cerveau à besoin d’emmagasiner un maximum de donné pour trouver le chemin qui mène vers ce qui est possible… ou pas.

A ce stade, nous avons besoin d’utiliser des outils qui permettront à notre imagination de se développer. L’un de ces outils est le silence… car pour entendre les messages de notre inspiration, nous devons faire de la place dans notre esprit. Impossible de les distinguer si nous vivons dans un brouhaha constant, que celui-ci soit intérieur ou extérieur. Sans nécessairement aller jusqu’à méditer (quoi que !), le mieux, c’est de s’accorder du temps et de s »isoler en sortant de son quotidien (s’installer, seul, à la terrasse d’un café, peut tout à fait faire l’affaire).

office-1103332Certaines personnes auront envie d’écrire pour noter leurs idées. D’autres préféreront dessiner ou enregistrer leur voix sur un dictaphone. L’important, c’est de prendre des notes et de ne pas se censurer. Parce que, bien souvent, nos idées, aussi géniales qu’elles puissent être, ne font que nous traverser.

La phase suivante consiste à faire le point sur les atouts que nous avons à notre disposition pour réaliser notre projet… Ce qui a l’avantage de booster notre confiance en soi.

Quels sont vos talents, vos forces, vos compétences ? Qu’avez-vous réalisé par le passé dont vous êtes fiers ? Sur quoi, sur qui pouvez-vous compter pour réaliser votre ambition ? Quelles ressources avez-vous à votre disposition ?…

Ce n’est pas le moment de faire son (sa) modeste. Personne ne nous entend et nous ne sommes pas obligés de dire à ceux qui nous entourent ce que nous pensons de nous-mêmes. Il est même conseillé de ne pas en parler à ses proches. Quelles que soient nos ambitions, nous gagnerons à n’en parler qu’à des personnes choisies. Essentiellement, à celles qui sont impliquées dans notre projet et à personne d’autre…

Nous avons tous fait l’expérience d’une de ces conversations soit-disant « bienveillante », amenées par un de nos proches. Sous prétexte de nous protéger, ils nous servent à grand coup de louche leurs conseils qui finissent par nous démoraliser… Heureusement que les inventeurs et les explorateurs y restaient insensibles. Sans quoi, nous voyagerions encore à dos de cheval et nous penserions toujours que la terre est plate 😉 Alors, chut !!! Tout ça ne regarde que nous.

Lorsque nous en sommes à ce stade, même si tout reste encore à faire, nous avons établi de bonnes bases. Et si notre projet évolue en cours de route, nous saurons sur quoi nous appuyer pour rebondir chaque fois que cela sera nécessaire.

Vient alors le temps de la stratégie.

Contrairement à ce que l’on peut penser, une bonne stratégie doit être à la fois précise et malléable. Parce qu’il y aura toujours des éléments extérieurs qu’on ne pourra pas contrôler… qu’il s’agisse d’obstacles imprévus ou d’opportunités inattendues. La seule chose qui devrait rester parfaitement immuable, ce sont nos objectifs et nos ambitions.

kyudo-4Nous aurons beau construire la meilleure des stratégies qui soit, nous gagnerons à la tester régulièrement, afin de prendre la mesure de la façon dont les choses évoluent autour de nous et en nous, afin de faire des ajustements réguliers qui prendront en compte la réalité du « terrain » sur lequel nous œuvrons. Tel un archer qui ajuste son arc en fonction des éléments extérieurs et de la distance que sa flèche doit parcourir pour atteindre sa cible.

Voici quelques points sur lesquels je vous invite à rester vigilants :

1. Développez votre confiance en vous en la nourrissant régulièrement… Focalisez-vous sur vos réussites et mettez de côté vos échecs (sauf si vous considérez que ces derniers sont des expériences enrichissantes qui vous permettront d’ajuster vos actions futures).

2. Soyez reconnaissant envers ce que la vie vous offre constamment, car en étant dans la gratitude, cela vous permet de vous concentrer sur des expériences constructives. Comme de petites pierres qui renforceront les fondations de ce que vous êtes et de ce que vous voulez réaliser.

3. Accordez-vous régulièrement du temps pour « rêver » à ce que vous voulez réaliser et créez un équilibre entre votre imagination et vos actions. Sans jamais perdre de vue votre objectif et vos intentions.
Vous mettre en mouvement sans avoir préalablement défini vos objectifs est aussi stérile que de rester bloqué à l’étape de la création sans finalement vous mettre en action. Rien de concret n’arrivera et vous risquerez très vite de vous décourager.

Personnellement, je me suis rendu compte que chaque fois que je n’arrivais pas à mes fins, c’est parce que j’avais perdu cet équilibre entre la créativité et l’action. Il m’est souvent arrivé de me retrouver dans un tourbillon d’action, jusqu’à en perdre mon point de mire, ne sachant plus pourquoi j’agissais. Le plus surprenant, c’est que, malgré tout, les résultats ne faisaient pas défaut. Mais plus j’avançais et plus j’avais le sentiment de courir après des chimères et de remplir un vide qui se vidait aussi vite que je le remplissais. Heureusement, j’ai appris à donner de la valeur au temps accordé à la réflexion et à l’imagination. Et ça a tout changé pour moi.

Cette phase de construction peut sembler être du temps perdu, parce qu’aujourd’hui nous vivons dans une course folle qui nous incite à être constamment occupés. Mais chacun d’entre nous a eu un jour le sentiment d’être totalement débordé, sans pour autant faire quoi que ce soit d’important, parce que nous avons peur du vide, que nous voulons nous sentir utiles ou que nous ne voulons pas être considérés par notre entourage comme des fainéants. Alors que si nous prenions le temps de rêvasser en pensant à nos projets, à notre vie, à nos ambitions, nous en retirerions de nombreux bénéfices.

Accordez-vous donc le temps de la maturation et permettez-vous de faire des essais et pourquoi pas, d’échouer… Tant que vous restez focalisé sur votre objectif.

4. Soyez conscient de la réalité, conscient de vos peurs et de vos croyances limitantes, et ayez comme ambition de les dépasser. Comme je l’ai écrit plus haut, faites le point sur vos atouts, mais aussi, sur ce qui vous manque, sur ce que vous confrontez au fur et à mesure que vous avancez.

5. Enfin, construisez votre plan en prenant en compte les différents aspects de vos objectifs et établissiez un planning précis. Puis mettez-vous en action pour réaliser ce plan, tout en laissant la porte ouverte aux opportunités que pourront s’offrir à vous. Car même si idéalement, vous aimeriez tout prévoir, c’est techniquement absolument impossible. Alors, laisser de la place à de nouvelles idées et aux occasions qui pourraient se présenter à vous lorsque vous serez en action.

6. La vie adore l’action, le mouvement. Tout est en mouvement, tout le temps. La Terre tourne. Les saisons changent. Notre vie nous échappe à chaque instant… Tout ce qui stagne est voué à scléroser ou à disparaître rapidement. Et je boucle ma boucle en revenant à ce que j’ai écrit au début de cet article… Sans action, rien n’arrive !

C’EST A VOUS DE JOUER MAINTENANT !

©PascaleBaumeister – Tous droits de reproduction réservés

1 thought on “Comment réaliser ses ambitions ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *