Les leçons du cinéma…

Je viens de re-regarder le film de Philippe de Broca, adapté de l’œuvre de Jule Vernes, “Les tribulations d’un chinois en Chine”, avec Jean-Paul Belmondo et Ursula Andress. Pour résumer l’histoire, il s’agit d’un milliardaire de 30 ans, Arthur Lempreur, qui veut en finir avec sa vie. Il a tout pour lui, l’argent, la gloire, il est jeune, beau garçon et va se marier avec une charmante jeune femme. Mais visiblement, il n’est pas heureux. Un de ses amis chinois, M. Goh, l’empêche de se suicider et lui propose un marché. Autant qu’il rende sa mort utile. Il lui demande de souscrire une assurance-vie en son bénéfice et en celui de sa fiancée, Alice Ponchabert. Puis l’informe qu’il se chargera lui-même de sa mort, sans lui donner d’indication sur le moment où cela se produira. Il s’ensuit une folle poursuite, greffée d’aventure qui finit, bien sûr, par redonner goût à la vie de notre ami Arthur, qui cherche, par tous les moyens, à préserver sa vie.

Un autre film m’a beaucoup inspirée. “The Game” avec Michael Douglas et Sean Penn. C’est l’histoire d’un homme très riche, mais complètement solitaire et blasé. Il sait tout, il est très sérieux pour ce qui concerne ses affaires. Son frère embauche une société qui va monter un scénario complètement dingue et l’embarquer dans une folle aventure. Sa vie va être complètement bouleversée. Il perd pied et finit par se suicider. Mais tout était prévu à l’avance. Et cette aventure lui donne l’occasion de recommencer une nouvelle vie.

Ce type de film nous amène à réfléchir au sens de la vie. A ce que nous cherchons vraiment au fond de nous-mêmes. A ce qui rend parfois nos vies tristes et peu excitantes ?

A chercher à comprendre quels sont les mécanismes qui nous amènent à reconsidérer notre vision du monde et donnent du sens aux à nos vies ?

Est-ce que ce ne serait pas l’AVENTURE ?

N’est-ce pas ce que nous cherchons en regardant des films, en lisant des histoires, en nous intéressant à des personnes qui osent vivre leur vie pleinement ? Evidemment que SI… L’aventure, c’est bien souvent ce qui manque à nos vies. C’est ce qui lui donne un sens. C’est à travers les aventures que nous vivons, qu’elles soient petites ou grandes, que nous nous fabriquons des souvenirs qui nous rendent heureux.

Lorsque nos vies sont trop prévisibles, nous finissons pas nous flétrir et ne plus trouver de piment à la vie. Nous avons besoin de prendre des risques, de faire des choses qui n’étaient pas prévues, d’être surpris, de vivre intensément, d’oser faire des trucs qu’on n’ose pas faire d’habitude, de mettre nos sens à l’épreuve. Bref ! D’oser vivre nos rêves. D’avoir l’audace de nous jeter dans des challenges qui nous paraissent irréalisables à priori. Et de chercher à vivre chaque instant, tout simplement.

Ce qui peut paraître contradictoire avec le fait qu’une partie de nous a peur du changement et nous incite à chercher la sécurité (1er niveau de la pyramide de Maslow).

Pourtant, il me paraît évident que les gens heureux vivent deux choses : l’amour et l’aventure (les deux pouvant être liés). C’est en tout cas ce qui ressort des années de coaching que j’ai à mon actif. Les personnes qui viennent me voir le font parce qu’elles ont besoin d’un coup de main passer à l’action et vivre un de leurs rêves.

Ce qu’elles cherchent, c’est une structure et du soutien pour vivre leurs aventures.

Cela peut sembler curieux de chercher à planifier l’aventure. Mais sans planification, rien n’est possible. En effet, si on veut que les choses arrivent, il faut les prévoir. Parce que lorsque les choses sont prévues, cela laisse de la place à tout ce qui ne l’est pas. En résulte l’aventure que nous recherchons tant. Quel paradoxe, vous ne trouvez pas ?

En effet, si on regarde bien, ceux qui vivent des choses hors du commun ont cherché à vivre ces choses… Même si parfois, elles ne se produisent pas comme ils l’avaient initialement souhaité. Au début, ils se sont mis en action. Ils ont créé un contexte dans lequel les choses étaient possibles. Puis, les évènements se sont enchaînés.

A l’origine, il y a toujours un désir qui donne lieu à l’action. Bien sûr, ce n’est pas toujours la personne elle-même qui est à l’origine des évènements (cela reste encore à prouver, car si on se place dans l’éventualité que nous soyons créateurs de ce qui se passe dans nos vies, nous pouvons nous poser une multitude de questions pour chercher où se trouve notre responsabilité dans les événements que nous vivons), mais de doutes façons, au départ de chaque aventure, il y a l’action… Une décision qui donne lieu à des engagements, à des planifications.

Ce qui veut dire que si on veut vivre une vie riche, on doit être actif et sortir de son quotidien. Faire des choses qu’on n’a pas l’habitude de faire. Etre responsable de ce qu’on vit et prendre des décisions en conséquence. On doit prendre le temps de planifier ses envies et ses rêves…

“Pour qu’un homme retrouve un sens à sa vie, nous suscitons l’intérêt, créons la surprise, attirons l’attention, surprenons, créons de fausses pistes, créons le doute, ajoutons de l’humour, des compliments, des flatteries, faisons ce que l’autre redoute le plus, le mettre dans l’embarras, créer la panique, la confusion, gommons tous ses repères, amenons l’autre au désarroi le plus complet, le retranchons dans ses extrêmes limites …”

©Pascale Baumeister – Tous droits de reproduction réservés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.