Comment savoir si sa stratégie de communication est efficace ?

C’est une vraie question !!

Développer sa Marque Personnelle, c’est compliqué et ça prend du temps. On doit :

  • Commencer par se poser des questions quasi-existentielles sur sa personnalité, ses atouts…
  • Réfléchir à ses objectifs, à ses intentions, à sa stratégie, à ses ambitions…
  • Concevoir des outils de communication impactants…
  • Etre au taquet à propos de tout ce qui concerne son Image de Marque, éviter, si possible, de faire des fausses notes. Prendre soin des couleurs qu’on arbore, des idées qu’on veut véhiculer…
  • Etre pro-actif.ve, montrer sa tête à des événements professionnels, rencontrer des gens, les convaincre, participer…
  • Parler de ses projets, de ses ambitions, souvent à des inconnus…
  • Parler de soi, se mettre en avant, se la péter un peu de temps en temps…
  • Publier des trucs intéressants sur le Net, pourquoi pas ses propres articles, donner son avis, se faire interviewer…
  • Répondre à des commentaires, à des messages, écrire des petits mots régulièrement, même si on n’en a pas le temps…
Bon ! Mais comment savoir si tout ça, ça sert à quelque chose ?
Si le plan de communication qu’on a imaginé nous aide à atteindre nos objectifs ?

Tout d’abord, sachez qu’il n’y a pas de méthode infaillible pour développer sa Marque Personnelle. Et non ! Ça serait trop simple ;o)

Personne ne peut vous dire ce qu’il faut que vous fassiez exactement. Et celui ou celle qui vous affirment qu’ils ont une recette miracle sont des menteurs. Ça serait comme dire à un acteur qu’on peut à coup sûr en faire Star !!! Trop d’éléments sont en jeu, que ceux-ci viennent de la personne ou du contexte.

C’est clair qu’il y a des choses à faire et des choses à ne pas faire… Mais rien n’est taillé dans le marbre. Et les outils que nous avons à notre disposition changent très vite.

Je me demande souvent comment s’y serait pris Marylin Monroe si elle avait vécu à l’air du numérique.

Ce qui est certain, c’est que tous ceux qui ont eu, et ont du succès aujourd’hui, ont cherché à en avoir. A part peut-être Bernadette Soubirous, mais qui sait !?!

Les gens qui réussissent à obtenir une promotion professionnelle on fait en sorte de l’obtenir. Ils ont rarement attendu, planqués dans un coin qu’on la leur donne. Les compétences et les talents ne sont qu’une partie du puzzle d’une Marque Personnelle.

Ceux qui sont devenus célèbres (quand ce n’est pas pour leurs méfaits – et encore) on fait souvent preuve d’un génie marketing et commercial hors norme. Et là aussi, on n’est pas certain que leurs talents y soient pour quelque chose.

J’ai passé de longues années à observer, lire et étudier les stratégies de nombreuses personnes qui ont réussit, qu’elles soient connues ou pas, et j’ai pu en déduire les grandes lignes de leurs actions et stratégies.

Quand on se décide à communiquer sur soi, on ne peut pas être certain que ce qu’on va mettre en place va fonctionner ou qu’on va réussir à toucher sa cible. Au début, on ne peut faire que des suppositions et des tests.

Il faut, par exemple, le plus rapidement possible, chercher à découvrir ce que les gens attendent de nous. C’est toujours enrichissant et ça nous aide à faire des ajustements auxquels nous n’avions peut-être pas pensé. Mais ça ne veut pas dire qu’on doit perdre sa personnalité.

Pour autant, les gens que l’on interroge, surtout s’ils nous connaissent personnellement, ne sont pas toujours très “fiables” dans leurs points de vue. Évitons par exemple de demander à nos proches ce qu’ils pense de notre CV ou de notre lettre de motivation. A moins que ça ne soit leur métier. Et encore, car ils peuvent avoir du mal à se défaire d’à priori à notre sujet.

Pour ce qui touche au numérique, comme les réseaux sociaux, on a généralement des outils de mesure à notre disposition. Ils peuvent nous aider à vérifier l’impact de ce que l’on publie. Il ne faut pas se fier nos nombre d’abonnés, de “Likes” et de “Commentaires”. Regarder plutôt le nombre de vues et la qualité des membres de notre réseau.

Sur LinkedIn, on peut le faire facilement, ce qui nous permet d’obtenir des infos sur les entreprises auxquelles appartiennent les gens qui ont vu nos infos, leur profession et le lieu géographique.

Dans les groupes de Facebook, on peut voir carrément le nom des gens qui ont vu et pas vu ce qu’on a publié.

Connaissez-vous la “Règle des 1 %” ?

Dans la cyberculture, la règle du 1 %, également appelée principe 90-9-1, reflète le fait que la participation active des membres d’une communauté en ligne est extrêmement faible.

  • 90 % des internautes sont totalement passifs, ils se contentent de regarder d’un œil distant ce qui s’y passe, sans jamais contribuer, interagir, donner leur avis, liker quoi que ce soit. On peut penser qu’ils ne voient pas ce que nous y faisons, alors qu’ils le voient très bien, en loucedé. Ce sont des observateurs silencieux :o)
  • 9 % se contentent de donner leur avis pour dire s’ils aiment ou s’ils n’aiment pas. Certains ne publient même presque jamais rien sur leur propre profil.
  • 1 % publient et font vivre les réseaux.

Ce qu’il faut éviter impérativement de faire, si on veut sortir du lot grâce aux Médias Sociaux :

Penser qu’on doit plaire à tout le monde et du coup, éviter d’avoir des opinions tranchées… Ce qui veut dire qu’il faut non seulement construire autour de soi une communauté de gens avec qui on partage les mêmes idées et éviter de partager des choses en mode “public” (sauf si on a une âme de révolutionnaire).

Eviter de s’offusquer si les gens nous critiquent ou nous rejettent. C’est tellement facile de se lâcher derrière son écran que nos 9 % ne s’en privent pas.

Penser qu’il suffit d’avoir un profil impeccable sur LinkedIn pour toucher sa cible… Savez-vous combien de gens s’y trouvent ? 16.000.000 en France et 610.000.000 dans le monde. Ça en fait de monde, non ? Comprenez bien que pour sortir du lot, il va falloir jouer un peu des coudes.

(Tenez-vous au courant, je vais certainement écrire tout un article prochainement sur ce qu’il faut faire sur les Médias sociaux pour développer sa Marque Professionnelle.)

Ce qu’il vaut mieux éviter de faire dans la vraie vie, si on veut prendre sa carrière en main :

Rester dans son coin. Ne jamais partager son point de vue, ni son opinion. Ne pas prendre la parole. Partager des idées édulcorées, pour plaire à tout le monde.
Ne pas être volontaire. Ne pas prendre de risques. Ne pas se mettre à découvert.
Ne pas faire de demande.
Avoir peur de ne pas être apprécié, aimé !!!

Supposer que les gens comprennent instinctivement ce qu’on veut. Il va falloir le leur expliquer clairement, parfois plusieurs fois et vérifié qu’ils ont bien compris nos messages.
Non seulement ils sont très occupés, mais en plus, aujourd’hui, les gens sont plutôt distraits, ils manquent de constance et parfois même d’intégrité.
Donc, s’ils disent qu’ils vont faire quelque chose, comme parler de nous à leur boss, il ne faut pas hésiter à les relancer et à leur vérifier s’ils l’ont fait. Il y a des chances pour qu’ils ne nous en tiennent pas rigueur, car ils savent bien ce qu’ils ont dit et il se peut qu’ils s’attendent à ce qu’on le fasse. Un peu comme le rappel automatique de leur agenda électronique.

Renoncer, s’avouer vaincu dès le premier obstacle, ne pas persévérer, essayer un truc et changer d’idée au bout de quelque temps.

Juger, critiquer, ne jamais écouter les autres et vouloir à tout prix dire ce qu’on a à dire sans se soucier des besoins d’autrui.

La liste est longue des choses qu’il faut éviter de faire… Mais j’ai ma façon bien à moi de résumer ce qu’il faut faire.

Pour développer sa Marque Personnelle, il faut OSER :

  • Mettre ses talents en avant,
  • Exprimer ses valeurs, ses idées,
  • Communiquer,
  • Le marketing, la stratégie,
  • Etre visible,
  • Montrer sa différence,
  • Se vendre,
  • Prendre des risques,
  • Se tromper,
  • Parler de ses projets,
  • Contacter des personnes clés ou influentes,
  • Faire des demandes,
  • Garder son cap, coûte que coûte,
  • Croire en soi,
  • Se faire confiance,
  • Etre soi !!!

PascaleBaumeister – Tous droits de reproduction réservés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.